Série “Manières de critiquer”

Ouvrages

2012
Littérature narrative et consolation. Approches historiques et théoriques

Emmanuelle Poulain-Gautret (éd.)
Lire et écrire des romans console-t-il ? Comment, de quoi ? Depuis les travaux d’Umberto Eco consacrés au roman populaire dans les années soixante-dix, la question était quelque peu tombée en désuétude, au profit d’une vision plus « bruta... » Lire la suite...



2008
Bernard Desportes autrement

Fabrice Thumerel (éd.)
Prenant appui sur une formule d’Emmanuel Hocquard, on pourrait dire que, dans la lignée de nombreux Modernes (de l’auteur des Petits Poèmes en prose à Beurard-Valdoye, en passant par le Rimbaud d’Une saison en enfer, Faulkner, Koltès ou P... » Lire la suite...



2005
Les étudiants face à la lecture

Lise Bois et Corinne Leblond (éd.)
Cet ouvrage revient sur un débat ouvert il y a un peu plus de dix ans, en réunissant des observateurs et des acteurs de la lecture étudiante. Celle-ci est d’abord envisagée en lien avec les injonctions qui définissent des pratiques savant... » Lire la suite...



2004
Annie Ernaux : une œuvre de l’entre deux

Fabrice Thumerel (éd.)
À la fin de La Place, Annie Ernaux nous fait part de sa déception à la lecture d’un volume dont le titre, L’Expérience des limites, était prometteur : à son plus grand dam, « il n’y était question que de métaphysique et de littérature ».... » Lire la suite...


L’Amour en fragments. Poétique de la relation critique

Serge Martin
Les théories relationnelles s’inscrivent très rarement dans la recherche d’une « théorie du langage » inaugurée par Saussure. La dimension voire l’ambition relationnelle de maintes théories obligent à prendre en compte le langage. Malheur... » Lire la suite...



2003
L’Admiration

Delphine Denis et Francis Marcoin (éd.)
À la fin du XIXe siècle, le rapporteur de l’Académie française constatait l’absence de candidat pour son concours, l’Éloge de Rotrou, et notait que désormais la critique s’était substituée à cet exercice autrefois souverain. Depuis, l’act... » Lire la suite...



2002
La Littérature et le brillant

Anne Chamayou (éd.)
Une brillante carrière, le jeu brillant du pianiste ou du comédien, on sait à peu près ce que c’est… Une espèce de perfection est là, immédiate, inespérée, et dans l’aisance qui se joue des obstacles et des pesanteurs, l’évidence d’un pla... » Lire la suite...


Littérature et Philosophie

Anne Tomiche et Philippe Zard (éd.)
Si la lecture philosophique des grandes œuvres littéraires est aussi ancienne que la philosophie elle-même, ce n’est qu’assez récemment que la question du rapport entre littérature et philosophie s’est imposée, dans la critique littéraire... » Lire la suite...


Naissance de la critique moderne : Eliot et Valéry

William Marx
Au tournant du XIXe et du XXe siècle se produisit une révolution dans notre rapport à la littérature, avec la perte du sentiment de la transparence du langage. Cette modification de la sensibilité allait provoquer une crise sans précédent... » Lire la suite...



2001
Manières de critiquer

Francis Marcoin et Fabrice Thumerel (éd.)
« Un changement de lecteur, écrit Paul Valéry, est comparable à un changement dans le texte même ». Dans cette perspective, le critique est sans doute un lecteur qui produit ou qui tente de produire un changement encore plus fort, accompl... » Lire la suite...



2000
Éloge de l’adresse

Anne Chamayou (éd.)
À quoi pense la littérature ? À ses lecteurs, si l’on en croit les diverses théories critiques qui ont mis en valeur la fonction interprétative de la lecture littéraire. Encore faut-il donner à cette fonction sa juste dimension : l’applic... » Lire la suite...



1999
Les Lettres ou la règle du Je

Anne Chamayou (éd.)
Longtemps frappée du soupçon où l’avait plongé le discrédit de la critique biographique, la question du sujet en littérature connaît désormais un regain d’intérêt. Elle accompagne l’essor des écritures personnelles qui, à la suite de la r... » Lire la suite...